Blog,Cheminée

Ramonage obligatoire : que dit la loi ?

Le ramonage est obligatoire mais combien de fois faut-il le faire par an ? Par qui doit-il être effectué ? Découvrez toutes les réponses. Vous êtes l’heureux nouveau propriétaire d’une cheminée ? Allumer un feu [Comment allumer un feu de cheminée], vous savez faire. Mais êtes-vous bien averti des responsabilités légales qu’implique la propriété d’une cheminée ? Pour éviter […]

Le ramonage est obligatoire mais combien de fois faut-il le faire par an ? Par qui doit-il être effectué ? Découvrez toutes les réponses.

Vous êtes l’heureux nouveau propriétaire d’une cheminée ? Allumer un feu [Comment allumer un feu de cheminée], vous savez faire. Mais êtes-vous bien averti des responsabilités légales qu’implique la propriété d’une cheminée ? Pour éviter d’être hors-la-loi et le risque d’incendie, voici ce qu’il faut savoir.

Pourquoi ramoner votre cheminée ?

Ramoner le conduit d’évacuation des fumées de votre cheminée permet d’éliminer les dépôts de suie, de graisse et de goudron. Si vous ne le faites pas, les risques d’incendies seront de plus en plus élevés au fil du temps car ces particules sont extrêmement inflammables. De plus, une mauvaise évacuation des fumées augmente les risques d’intoxication.

Au-delà d’un gage de sécurité, ramoner régulièrement votre cheminée permet aussi qu’elle soit plus performante. Sans crasse sur ses parois, le tirage de votre cheminée sera meilleur et vous obtiendrez de belles flambées plus facilement.

Quelles sont les conditions du ramonage obligatoire ?

Surtout, le ramonage de la cheminée est obligatoire, comme le précise l’arrêté du 23 novembre 1979 :

«  Les conduits de fumée intérieurs ou extérieurs, fixes ou mobiles, utilisés pour l’évacuation des gaz de la combustion doivent être maintenus constamment en bon état d’entretien et de fonctionnement et ramonés périodiquement dans les conditions fixées au présent article en vue d’assurer le bon fonctionnement des appareils et d’éviter les risques d’incendie et d’émanations de gaz nocifs dans l’immeuble, ainsi que les rejets de particules dans l’atmosphère extérieure. »

Celui-ci doit être effectué par une « entreprise qualifiée à cet effet par l’organisme professionnel de qualification et de classification du bâtiment ».

Un certificat de ramonage établi par le professionnel agréé qui l’aura réalisé peut être exigé par votre assurance mais aussi par votre municipalité, notamment en cas d’incendie.

A quelle fréquence faut-il faire ramoner sa cheminée ?

Si les conduits de fumée sont en fonctionnement et desservent des locaux d’habitation ou professionnels, ils doivent être ramonés mécaniquement deux fois par an, dont une fois au cours de la période d’utilisation.

Dans le cas d’appareils alimentés par des combustibles gazeux, de conduits spéciaux, de conduits tubés et de conduits n’ayant jamais servi, le ramonage n’est nécessaire qu’ une fois par an.

Et si vous ramoniez vous-même votre conduit ?

Le ramonage chimique ou catalytique permet un entretien ponctuel ou continu du conduit selon le produit et le dosage (bûches, briques ou encore poudre de ramonage). Il entretient les endroits inaccessibles aux ramonages mécaniques. C’est un complément indispensable au bon fonctionnement de votre conduit mais en aucun cas un substitut au ramonage mécanique qui reste obligatoire et imposé par la loi.

Vous pouvez essayer le ramonage chimique à l’aide d’une bûche de ramonage Starwax. La bûche agit par traitement catalytique : elle décolle et détruit la suie et les goudrons dans votre cheminée. Pour l’utiliser :

  • Allumez un feu vif dans votre cheminée pendant 2 à 3 heures
  • Placez la bûche toujours dans son emballage papier et placez-la au centre des braises
  • Ventilez au soufflet pour enflammer le papier qui entoure la bûche puis réduisez le tirage de la cheminée
  • Laissez la bûche se consumer lentement (pendant 1 heure environ) : ce sont ses fumées qui décollent et détruisent les suies des parois.
  • Laissez la trappe ouverte, même après la combustion

Cette opération peut être renouvelée tous les deux mois.

Vous pouvez également avoir recours à la Brique de ramonage Starwax. Grâce à sa formule brevetée, elle est efficace durant  toute la durée de combustion pour  décoller les suies et dégrader les résidus de goudron.

  • Au préalable, allumer l’appareil et maintenir un feu vif pendant 2 à 3h afin de bien chauffer le conduit et d’obtenir un bon lit de braises, avant de réduire le tirage et étaler les braises.
  • Sortir la brique de son étui carton et la déposer sur les braises étalées.
  • Réduire le tirage
  • Laisser la brique se consommer lentement (environ 1h). Les fumées dégagées agissent sur la suie et le calcin pour les décoller et les dégrader, même après plusieurs jours.
  • Renouveler l’opération tous les 2 mois. En cas de refoulement en dehors de la cheminée (pour foyer ouvert), aérer la pièce. Après la manipulation du produit, il est recommandé de se laver les mains.

Ramoner votre cheminée n’est donc pas optionnel. Conjuguez le ramonage mécanique d’un professionnel aux bûches de ramonage ou aux briques de ramonage: vous vous garantissez une utilisation sûre et optimale de votre cheminée.

Les produits Starwax conseillés dans l'article :

ces articles peuvent vous intéresser