Cheminée

Cheminée : comment la ramoner soi-même ?

Profiter d’une cheminée fonctionnelle demande de s’acquitter d’une obligation : le ramonage. Mais comment le réaliser soi-même ? Ramoner une cheminée est essentiel. En nettoyant les conduits d’évacuation des fumées, vous empêchez les dépôts de suies. Inflammables, ils sont particulièrement dangereux et peuvent représenter un risque d’incendie. Alors, comment effectuer vous-même le ramonage de votre cheminée ? Est-il […]

Profiter d’une cheminée fonctionnelle demande de s’acquitter d’une obligation : le ramonage. Mais comment le réaliser soi-même ?

Ramoner une cheminée est essentiel. En nettoyant les conduits d’évacuation des fumées, vous empêchez les dépôts de suies. Inflammables, ils sont particulièrement dangereux et peuvent représenter un risque d’incendie. Alors, comment effectuer vous-même le ramonage de votre cheminée ?

Est-il possible de ramoner soi-même sa cheminée ?

Attention : en vertu des dispositions légales existantes, le ramonage mécanique de votre cheminée par un professionnel agréé qui vous délivrera un certificat de ramonage reste obligatoire. Ces méthodes de ramonage sont donc conseillées entre deux interventions d’un professionnel et non comme un remplacement du ramonage mécanique.

Il est tout à fait possible de ramoner vous-même votre cheminée. Entre deux ramonages mécaniques classiques annuels qui, eux permettent de s’assurer que le conduit n’est pas obstrué, vous pouvez avoir recours au ramonage chimique:

  • Les Bûches de ramonage et les Briques : pratiques et simple d’utilisation, elles agissent par traitement catalytique. Ainsi, elles décollent et détruisent efficacement les dépôts de suie et de goudron accrochés aux parois du conduit d’évacuation. Sans souffre, ni chlore,  la Bûche de ramonage est adaptée pour tous les types de conduits.
  • La Poudre de ramonage Starwax : la poudre de ramonage permet d’entretenir le conduit en décollant les suies et en dégradant les goudrons. Elle prévient également les feux dans les conduits de cheminée et restitue son pouvoir calorifique.

Comment utiliser une bûche de ramonage pour ramoner soi-même sa cheminée ?

Les Bûches de ramonage sont un excellent complément du ramonage mécanique car elles s’attaquent aux bistres, goudrons et calcins qui restent sur les parois du conduit de votre cheminée, même après le passage d’un hérisson. Un débistrage-dégoudronnage réalisé par un professionnel est particulièrement onéreux donc, sauf cas de force majeure (au moment de tuber une cheminée par exemple), autant le réaliser vous-même :

  • Allumez un feu vif dans votre cheminée pendant 2 à 3 heures : le conduit a besoin d’être très chaud pour que l’action de la Bûche de ramonage soit optimale
  • Déposez la bûche toujours enveloppée de son papier au cœur de l’âtre, sur les braises étalées
  • Ventilez à l’aide du soufflet jusqu’à ce que l’emballage papier soit correctement enflammé
  • Réduisez le tirage de la cheminée pour que la Bûche se consume lentement (environ 1 heure) : ce sont ses fumées qui agissent sur la suie et le calcin
  • Laissez la trappe ouverte, même après la combustion complète de la bûche.

Vous pouvez renouveler cette opération tous les deux mois environ.

En ramonant vous-même régulièrement votre cheminée à l’aide des Bûches de ramonage  ou des Briques de ramonage Starwax, sans déroger à l’obligation du ramonage mécanique fait par un professionnel, vous assurez la performance de votre cheminée et la sécurité de votre foyer.

Les produits Starwax conseillés dans l'article :

ces articles peuvent vous intéresser